L'histoire du jean

histoire du jeanSaviez-vous que l’origine du jean tel qu’on le connait aujourd’hui remonte au XVIe siècle, en Italie, à Gênes? À l’époque, on utilisait une toile de laine et de lin pour fabriquer des voiles pour les navires, des bâches, et aussi des pantalons solides pour les marins. Cette toile « de Gênes » sera importée et deviendra, par sa phonétique, le jean.

En 1853 aux États-Unis, un dénommé Lévi Strauss, immigrant allemand de 24 ans, entreprend de vendre aux chercheurs d'or des mines de Californie cette toile robuste pour des tentes et des bâches. Sans trop de succès, ce sera plutôt en confectionnant des salopettes et des pantalons à partir de la toile que son commerce prospérera.

Ces pantalons prendront bientôt le nom du tissu dans lequel ils sont confectionnés, soit le jean. À la différence d’aujourd’hui, le jean était à ses débuts d’une teinte de brun.

Il s’agissait d’un tissus lourds et peu facile à coudre. Lévi Strauss décidera aux alentours de 1860 de le remplacer par une toile à armure de serge en coton qu’on nomme le denim. Le terme denim est dérivé de « serge de Nîmes », un tissus fait de laine et de soie produit dans la ville française depuis le XVIIe siècle.  Le denim est teinté de bleu indigo qui s'obtient grâce à deux plantes, l'indigotier ou le pastel des teinturiers. Les premiers blue jean font alors leur apparition.

Plus tard, en 1871, aux côtés de l'homme d'affaires Levi Strauss, un certain Jacob Davis, célèbre tailleur américano-letton du XIXe siècle, dont l'atelier principal se trouvait à Reno, dans le Nevada, contribuera à la création du jeans avec rivets. Strauss et Davis obtiennent ensemble le brevet américain No 139.121 pour les jeans avec rivets.

Entre temps, en 1875, Levi Strauss ajoute la double surpiqûre décorative sur les poches arrière.

En 1885, il faut débourser 1,25$ pour acquérir un Levi's, reconnu comme le pantalon le plus robuste et durable, sans commune mesure avec la concurrence.


Grâce au brevet, Levi Strauss & Co bénéficiera du monopole de fabrication de pantalons à rivets pendant 20 ans, jusqu'aux années 1890. Le brevet venant à échéance, l'entreprise devait se doter d'un moyen pour authentifier ses vêtements face à la concurrence.  Arrive l'idée de créer quelque chose qui pourrait être vu lorsque les pantalons étaient sur l'étagère du marchand local. Une étiquette, sorte de ticket de garantie, est créée et cousue sur la poche arrière du jean pour documenter les détails de la confection et authentifier qu'ils ont été fabriqués par Levi Strauss & Co.

Le ticket de garantie incluait déjà des éléments graphiques avec du texte. Il comprenait le Two Horse Design que l'on connait, la date de fabrication du pantalon, l'engagement de l'entreprise en matière de qualité et désignait des détails sur le design tels que « Ils sont fabriqués avec le denim Amoskeag neuf sélectionné » ou « Cousu avec le fil de lin le plus fort ».

Le brevet expiré, c'est par dizaines que des entreprises se lanceront dans la fabrication de produits concurrents.

Lee sera créé en 1889, et commercialisera ses premiers jeans en 1911, tandis que Blue Bell, qui deviendra Wrangler, est créée en 1904.

Jusqu’alors, le jean n’utilise que des boutons. Lee Company lancera en 1926 le premier jeans avec fermeture éclair.

Sources :

http://www.jeansdenim.fr/

http://www.levistrauss.com/our-story/